#2 Fresques, de Claudine Simon et Christian Sebille

BRUNO CAGNON

Le 29 mars à 20h au m![lieu] 

 

Le décompte continue pour cet #2 ! Le m![lieu] accueille Claudine Simon & Christian Sebille.

Nous vous accueillons en petite jauge sur le Plateau 2.

Vous êtes les bienvenus dès 19h autour d’un verre et de petits plats faits maison.

 

Claudine Simon (piano préparé) et Christian Sebille (électronique) ont tous les deux un rapport à l’écriture musicale, même si leur formation et leur parcours ont emprunté des chemins dissemblables.
Claudine Simon, détournant l’instrument qu’elle pratique depuis toujours, interroge son rapport intime avec le piano. Quant à Christian Sebille, cherchant à retrouver le plaisir d’un jeu instrumental immédiat, il développe une lutherie électronique contrôlée.

L’exploration des timbres à l’intérieur du piano constitue la matière sonore des transformations opérées par l’électronique. L’improvisation se construit à travers le dialogue entre les deux musiciens grâce au va et vient des sonorités et des propositions musicales.

Puis surgissent des réminiscences, des fantômes évanescents entre les matières et les traits sonores provenant de trois préludes de Claude Debussy. Ces citations constituent les axes de perspective de la promenade. Le paysage se modifie et se métamorphose entre l’épaisseur des sons, les souvenirs qui forment notre mémoire et la découverte nouvelle d’un panorama jamais vu. On attend le prochain angle et la surprise d’une autre perspective.

 

Claudine Simon (piano préparé)

Claudine Simon est pianiste, artiste, improvisatrice, elle développe un travail de création sonore qui s’attache à expérimenter, en l’hybridant, la facture et les capacités de son instrument. 

Musicienne polyvalente, elle manifeste un goût pour les écritures de frontières entre musique, danse et théâtre. Il s’agit pour elle d’établir des passerelles entre des sensibilités, des perceptions, entre différents langages pour approcher les multiples aspects du sensible. 

Formée au CNSMD de Paris auprès de Jean- François Heisser, Marie-Josèphe Jude et Pierre-Laurent Aimard, elle fait de nombreuses rencontres qui nourrissent son parcours et sa pratique artistique. Comme soliste, elle se produit à : l’Opéra de Lyon, La Roque d’Anthéron, l’Opéra Comique, la Cité de la Musique, l’Hôtel National des Invalides, aux festivals de Tautavel, d’Aix-en-Provence.. ainsi qu’à l’étranger (tournées en Inde, Chine, Europe…). 

Dans le même temps, son travail de création se centre sur la conception de performances qui lui permettent d’interroger son rapport à l’instrument. 

Elle conçoit Pianomachine, un dispositif qui intervient au coeur du piano, transforme son timbre, sa lutherie, met en question son unité d’organisme. En modelant les capacités sonores de l’instrument, elle ouvre un nouvel espace de jeu qui lui permet de travailler dans ses marges, dans ses entrailles et c’est sa propre grammaire sonore qu’elle peut revisiter et régénérer. 

 

Christian Sebille (électronique en temps réel) 

Dès son plus jeune âge Christian Sebille baigne dans l’univers sonore du quatuor de saxophones au sous-sol de la maison familiale et des répétitions des fanfares que son père dirige. Dans cet environnement, Christian Sebille se forge de solides bases intra-tonales, mais c’est aussi l’arrivée d’un magnétophone à bande portable Studer qui va contribuer à son émancipation musicale. 

Il découvre par des amis qui l’invitent à rejoindre un groupe de musique expérimentale la liberté du jeu instrumental et les synthétiseurs. Suite à une rencontre marquante avec Donato Sartori lorsqu’il a dix-huit ans, il réalise la musique pour accompagner les performances des Masques de villes. C’est ainsi que naïvement, il imagine possible un engagement total dans la musique. 

Christian Sebille se forme ensuite auprès de Jean Schwarz (Conservatoire de Gennevilliers), Philippe Prévost (IRCAM) à l’électro acoustique puis Michael Levinas (CNSMD). Mais c’est sans aucun doute sa proximité avec Luc Ferrari à la Muse en Circuit qui détermine ses axes de composition basés sur l’espace, le mouvement et l’extraction de modèles à partir de captations sonores réalistes. 

Curieux de nature, il participe à de nombreuses collaborations avec des artistes de toutes disciplines (Francisco Ruiz De Infante, Jean Deloche, Nadège Macleay, Emmanuelle Huynh, Nieke Swennnen…). 

Il fait évoluer depuis 25 ans un dispositif de traitement sonore en temps réel qu’il éprouve avec Alex Grillo, Mat Bounes, Philippe Foch… et aujourd’hui Claudine SImon (pianiste). 

En dehors de quelques pièces particulières, il s’adonne essentiellement à des séries qu’ils développent durant plusieurs années, notamment les Villes imaginées, les Miniatures, le Concerts radiophoniques et actuellement Paysage de propagations. 

Production déléguée
GMEM — Centre national de création musicale

 

🎼
Un petit extrait de 𝔽𝕣𝕖𝕤𝕢𝕦𝕖𝕤 « 
D’après Debussy, des pas sur la neige »
Par Claudine Simon & Christian Sebille
🔻
© Jacques Perconte


Infos pratiques (et importantes !)
Rendez-vous le vendredi 29 mars au m![lieu] 1 Place des Martyrs d’Izon-la-Bruisse, 84390 Sault
 > Billetterie
Tarif : 15 €  Gratuit pour les moins de 7 ans accompagné.e.s Attention, la jauge est limitée. Il est fortement recommandé de prendre vos places en avance sur notre billetterie web. Concerts assis en intérieur Personnes à mobilité réduite (PMR) : Merci de prendre contact avec nous à l’adresse billetterie@pharealucioles.org pour que nous puissions prévoir un accès adapté.  Parkings à proximité : Place des Aires ou devant l’école primaire. 
Nous contacter : billetterie@pharealucioles.org | +33 (0)4 90 70 61 09